Ebola en RDC : attaque contre un centre de santé


Image Post

Société Publié le : 05/12/19 à 04:16:27
Par : Africanews.com




Un centre de santé, situé à proximité d’un Centre de traitement d’Ebola (CTE), et une installation de Médecins sans frontières (MSF) ont été attaqués à Biakato Mine, dans l’est de la République démocratique, a annoncé MSF mercredi.

L’ONG a ajouté qu’elle retirait tous ses effectifs non congolais de cette zone où une attaque armée a tué trois agents congolais d’une équipe anti-Ebola il y a une semaine.

Les assaillants, “armés de bâtons et de machettes, sont entrés dans le centre de soins de Biakato”, indique MSF. Ils ont provoqué des dégâts matériels, sans faire de blessés.

“Mercredi 4 décembre, en raison de la détérioration de la situation sécuritaire, MSF a pris la difficile décision de retirer tous ces personnels non locaux de la région de Biakato”.

A Biakato Mine, une jeune agente du ministère congolais de la Santé chargée de la vaccination et deux chauffeurs avaient été tués dans une attaque armée non revendiquée dans la nuit du 27 au 28 novembre.

Individus “assimilés aux maï maï”

Après l’attaque, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé l‘évacuation de tous ses agents.

MSF avait choisi de rester sur place, notamment au CTE, qui traite neuf cas suspects et deux cas confirmés.

Les assaillants sont des individus “assimilés aux maï maï”, des groupes armés congolais, selon l’administrateur du territoire de Mambasa Idris Koma.

Déclarée le 1er août 2018, la dixième épidémie sur le sol congolais a tué 2.206 personnes, principalement dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri voisine.

L’insécurité perturbe les campagnes de vaccination, et le suivi des cas suspects et de leurs proches, dans cette zone sud de l’Ituri et dans la région voisine de Beni (Nord-kivu).

Les experts redoutent une reprise de l‘épidémie à un moment où elle semblait maîtrisée. “On tourne autour de 10 cas par semaine, comparé au mois de juillet où nous arrivions à 90 cas par semaine”, avait déclaré à l’AFP le responsable congolais de la riposte conrre Ebola, le Dr Jean-Jacques Muyembe, le 22 novembre.


Partagez cet article :

Articles à lire sur le même sujet :


Sud-Kivu : L'armée ne dénonce pas, elle doit neutraliser les groupes armés et imposer la paix, En...

Il y a environ trois ans, les hauts-plateaux des territoires de Fizi, Uvira et Mwenga au Sud-kivu font face à une guerre entre groupes armés, ainsi que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Le bilan de cette situati...

Société - il y a 4 hrsLire la suite

Sud Kivu: Le député Olive Mudekereza Namegabe plaide pour la réhabilitation de la RN5.

Le député nationale Jean Olive Mudekereza Namegabe plaide pour la réhabilitation du tronçon routier Kamanyola jusqu'à Uvira sur la route nationale numéro 5. Olive Mudekereza appelle le gouvernement tant provincial que national ...

Société - il y a 4 hrsLire la suite

Sud-Kivu : Attaque du camp de déplacés de Mikenge, Enock Sebineza exige la protection des civiles....

La Mantinée de ce jeudi 28 Mai, un groupe armé Mai-Mai a attaqué le camp de déplacés de Mikenge dans le secteur d'Itombwe en territoire de Mwenga au Sud-kivu. Le député honoraire Enock Sebineza a dans son communiqu&eacut...

Société - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Les Mai-Mai ont attaqué le camp de déplacés de Mikenge à Itombwe.

Les éléments Mai-mai Biloze Bishambuke ont attaqué le camp de déplacés de Mikenge, secteur d'Itombwe dans le territoire de Mwenga ce jeudi 28 Mai 2020, dans la matinée. Les Forces Armées de la République Dé...

Société - depuis hierLire la suite

Sud-Kivu : Des mal-nourris, morts et surpeuplement dans les prisons, quel rôle joue le ministère d...

Le bureau urbain de la société civile de Bukavu a dans une lettre ouverte adressée au ministre provincial de la justice au Sud-Kivu dénoncé les conditions inhumaines dans les prisons de la province. En cette période de la Covid...

Société - il y a 2 joursLire la suite

Annonce
PROGRAMMES DE VOYAGES
  • Matin (Du mardi au vendredi) : GOMA - BUKAVU
  • Chaque soir : BUKAVU - GOMA - BUKAVU

Contacts :
+243 977749937, +243 975468469, +243 894402457
Partagez nous votre commentaire