Image Post

Sud-Kivu : PICAGL lance la vente du riz Nyangenyange

Le Programme Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs "PICAGL" a lancé officiellement la vente du riz Nyangenyange, ce mardi 29 juin 2021. La cérémonie officielle a eu lieu à Bukavu en présence des autorités provinciales, les partenaires de mise en œuvre et plusieurs personnalités invitées pour la cause.
 
Pour cette journée, 20 tonnes de ce riz ont été mis à la portée de la population du Sud-Kivu et vendus à un prix très abordable. 
 
Selon l'organisation non gouvernementale Ricolto qui est engagée dans la filière dans le cadre du Programme Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs "PICAGL", le riz Nyangenyange est produit dans la plaine de la Ruzizi et dans les bassins de production de Nyangezi et  Fizi et ce, selon les pratiques respectables de l'environnement, facilitant le rendement, tout en veillant au respect des règles de production afin d'assurer une bonne qualité du riz.
 
 
Présent à cette cérémonie, l'ancien directeur de Rikolto en République Démocratique du Congo, M. Yvan Godefroid, a souligné que cette vente n'est qu'un début car les coopératives agricoles qui rachètent le riz paddy ont mis en place une rizerie d'une capacité transformation d'au-moins 2 tonnes par jour.
 
Pour lui, le label Nyangenyange est d'une qualité exceptionnelle que le Sud-Kivu n'a jamais connu et ce nom lui a été donne pour assurer les consommateurs de l'excellente qualité du riz produit au Sud-Kivu.
 
"Aujourd'hui c'est le lancement et nous avons mis juste 20 tonnes à un prix attractif pour que les consommateurs de la ville fassent connaissance de ce riz", dit-il.
 
M. Yvan Godefroid souligne que l'objectif est de produire le riz en fonction de la demande qui va se développer grâce au nombre de tonnes que les consommateurs sont prêts à acheter et PICAGL développera la capacité qu'il faut pour répondre à la demande des consommateurs, qui avec le temps sera exponentielle.
 
Cependant, il assure que la garantie est mise en place par le fait qu'un grand nombre des producteurs se sont réunis en coopératives agricoles et le nombre de coopératives qui rejoint le label Nyangenyange est entrain d'augmenter proportionnellement à l'augmentation de la demande.
 
"Nous pensons que d'ici 5 ans nous pouvons évoluer au-moins vers 20.000 tonnes. Grâce aux nouvelles techniques agricoles enseignées aux agriculteurs, la production moyenne est de 5 tonnes par hactare, mais il y a 7 milles hactares dans la plaine de la Ruzizi qui représente théoriquement 35 milles tonnes de riz. Y ajouter Fizi et Nyangezi, la production atteindrait 50 milles tonnes", projette Yvan Godefroid.
 
L'ancien directeur de Rikolto affirme que la contrainte n'est pas la capacité de production des agriculteurs du Sud-Kivu, mais plutôt la fidélité des consommateurs.
 
Il invite la population du Sud-Kivu à consommer le riz Nyangenyange pour avoir une mise à échelle importante qui permettra de réduire le coût de production et d'avoir le riz local très compétitif avec le riz importé.
 
De son côté, le ministre provincial de l'agriculture estime que la mise sur le marché du riz Nyangenyange est une fierté pour la province du Sud-Kivu car elle permettra de réduire l'importation du riz de mauvaise qualité, mais aussi la province va vers son autonomisation alimentaire avec riz produit localement.
 
M. Marcelin Bahaya rassure que grâce au Programme Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs "PICAGL", un travail de fond se fait pour que la production du riz Nyangenyange soit continue, mais aussi permettre aux coopératives agricoles de bénéficier des financements des banques agricoles.

Commentaires (Total : 2)

J
John 30/06/2021 03:53:09

Courage à PICAGL, le travail fait nous sera d'une très grande importance dans les jours avenir

A
Albert 29/06/2021 19:51:34

Ce riz est exposé où et à quel prix pour les grossistes?

laissez votre commentaire