Image Post

Comment prier de manière à être entendu, exaucé par Dieu ? Au fond, seule est efficace la parole que Dieu dit, et celle que son esprit nous fait dire. Le premier résultat d'une telle prière est de fortifier en nous l'assurance d'être ses enfants et de nous aider à vivre comme tels.

Mes chers Paroissiens, chers frères et sœurs,

Paix !                                        

Je vous envoie la méditation pour ce mardi de la 1ère semaine du Carême.

Lecture Is 55, 10-11

Ps 33

Évangile Mt 6, 7-15

Après l'amour (le service concret des autres)...voici la seconde consigne : prier.

Après la page d'évangile d'hier, toute tournée vers la "vie" concrète, vers "l'action" pratique, Jésus nous rappelle aujourd'hui une des dimensions essentielles de toute vie profonde : la prière.

Première consigne : ne bavardez pas...ne rabâchez pas...n'accumulez pas les mots... Jésus nous invite à la simplicité, à l'intériorité, au silence. On peut prier sans rien dire, simplement en savourant la présence de Dieu en restant "devant Lui", comme cela, sans plus.

Il existe, évidemment, chez les païens, des prières authentiques. Mais la tendance du paganisme, qui est aussi la nôtre, est d'essayer de "mettre la main sur Dieu", de forcer sa décision" : par l'abondance des rites magiques, par leur insistance,on pense avoir droit d'être exaucé... C'est du "donnant, donnant"... 

L'image du vrai Dieu si opposée à celle des "faux-dieux" est simple et émouvante : c'est "notre Père" ! Avant que nous n'ouvrions la bouche, il sait tout ce que nous allons Lui demander. 

Pas besoin de longues paroles, quand on est aimé : on se devine à demi-mot... Quand je commence une prière, Dieu, mon Père, est déjà là, il m'attendait, ses oreilles sont attentives, son regard est un regard d'amour... comme un père aimant, comme une mère aimante.

Pour nous accompagner dans notre méditation, je vous propose cette réflexion du Père Jean-Luc Fabre (www.jardinierdedieu.fr)

Bonne méditation à toutes et à tous. ( Père Xavier Bugeme sj ).

« Ne rabâchez pas » Echanger sur la prière entre chrétiens, amène souvent à un constat : nous déclarons facilement que nous ne savons pas prier… et notamment nous sommes souvent dans une espèce de malaise, ne sachant pas quoi faire, pris dans des alternatives : ne rien demander ou tout demander, le demander une fois ou alors sans cesse… parce que le Seigneur sait… Pour avancer, écoutons les demandes, les affirmations du Christ Jésus posées avant de proposer le « Notre Père » à ses disciples. Jésus attend une vraie parole neuve, jaillissante, alors que cette prière deviendra quotidienne pour les chrétiens… ne serait-ce que parce que nous y demandons notre pain quotidien… Jésus ne dit en fait rien de la possibilité de demander plusieurs fois, mais il s’agit, selon Jésus, de ne pas rabâcher !

« Votre Père sait de quoi vous avez besoin » Ce qui est visé est autre chose que de répéter par rapport à l’obtention d’un résultat. Ce qui est en jeu, c’est la qualité de la relation à partir de laquelle naît la formulation de la demande. Jésus en donne une preuve significative en considérant l’autre pôle de l’échange : le Père. L’enjeu véritable n’est, en fait, pas tant ce que nous échangeons que les personnes qui s’échangent. Le précieux est donc la relation, ce qui donne une autre valeur à l’adresse. L’enjeu est d’avancer dans la relation, pas forcément de gagner quelque chose, mais faire que ce dont on parle, ce que nous demandons soit bien une chose qui approfondit la relation entre le Père et nous. Dès lors, l’essentiel est bien de commencer, de s’adresser au Père plus que de demander quelque chose… Il s’agit de s’adresser vraiment à Lui.

« Vous donc, priez ainsi » Le Seigneur donne l’exemple, un exemple que nous reprenons sans cesse en nos liturgies… Nous aussi, dans notre propre manière de prier, nous avons à signifier que ce qui compte, c’est la relation avec le Père, qu’elle est première. Elle pourra s’exprimer alors aussi bien dans un temps silencieux d’adoration, de considération que dans une demande enfantine pour obtenir de lui une aide très précise… Ce qui compte, c’est la dimension filiale de la prière qui monte de nos cœurs, le Christ Jésus nous porte dans sa propre prière, l’Esprit vient habiter notre cœur pour cela…

Réflexion recueillie et proposée par le Père Xavier Bugeme sj 

Curé de la Paroisse Christ Roi de Mangobo à Kisangani.

Commentaires (Total : 1)

e
eduzopunokih 24/02/2021 17:24:22

http://mewkid.net/when-is-xuxlya3/ - Amoxicillin 500mg Capsules Buy Amoxicillin jcz.hiqv.libregrandlac.com.ieb.cj http://mewkid.net/when-is-xuxlya3/

laissez votre commentaire